Un artisanat de proximité

Découvrez les marchés de Corse, il faut savoir se perdre dans ces endroits tellement beaux. En arrivant un dimanche sur le marché de Porto Vecchio je n’ai pu qu’admirer ce marché si riche en producteur. Le miel, la tapenade et les aromates côtoient les charcutiers, fabricant de liqueur (liquoriste ?) et autres délicieuses saveurs.

Comment imaginez qu’en se baladant le nez au vent (masqué actuellement certes) l’on puisse goûter des saveurs si différentes de nos étals aseptisés du super marché. La cité du sel regorge de beaucoup de chose à voir tel que la citadelle, en surplombant la plaine et les marais salant. La plage de Palombaggia, l’ospedale et les sentiers du patrimoine.

Cette ville est si emblématique de la Corse, proche de la mer certes mais en hauteur pour pouvoir défendre la place des attaquants. Elle a été construite au 16 -ème siècle par des sénateurs de Gènes, alors que la ville de Bonifacio se développe plus facilement elle a su s’ouvrir vers l’extérieur avec son accès au port.

Mais le tourisme s’est bien développé avec l’assèchement des marais réalisé au 19 -ème siècle ce qui a permis progressivement de prendre possession des plaines. Mais c’est bien l’armée américaine qui en pulvérisant du DDT à permis d’éliminer les derniers moustiques à la fin de la seconde guerre mondiale.

Fort heureusement tout est tellement plus beau en ce moment, la municipalité a même embelli le centre-ville en mettant de la pierre sur la place principale ainsi que les rues avoisinantes. La plupart des touristes occasionnels de la ville arrivent avec l’aéroport de Figari distant de quelques kilomètres à peine.

L’été c’est la boite de nuit le Via Notte qui draine un flot de jet setters et autres oiseaux de nuit qui viennent remplir la cité du Sel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *